Boite à outils

Que retenir de la Convention sur la diversité biologique de Montréal

11.01.2023 |

La convention sur la diversité biologique (Conference Of the Parties 15) s’est tenue à Kunming-Montréal du 7 au 18 décembre dernier. L’objectif annoncé est la mise en place d’accords internationaux visant à enrayer l’effondrement de la biodiversité au niveau mondial.

Le nouveau Cadre Mondial de la Biodiversité (CMB) contenant 23 cibles a été ratifié par près de 200 pays via leur ministère. Parmi les objectifs phares, l’accord prévoit la préservation de 30% des terres et mers ainsi qu’une réduction de l’utilisation de pesticides. Pour la mise en œuvre de telles mesures un nouveau fond dédié de 100 milliards de dollars sera créé au sein du Fonds mondial pour l'Environnement (FEM). 

Les états s’engagent aussi à publier leur plan pour la biodiversité d’ici à la prochaine conférence (COP16) qui se tiendra en 2024 en Turquie. Ces plans seront réajustés tous les 2 ans en fonction des résultats. Ces points d’étapes permettront un meilleur suivi par la société civile qui pourra, si elle le veut, peser dans la balance des débats à venir.

Espérons que cet accord de Kunming-Montréal débouche sur des engagements et des actions concrètes et que les parcs naturels, acteurs incontournables, puissent pleinement y continuer leur rôle de préservation et de restauration de la biodiversité.

Commentaires

Les deux sens sont aussi importants :) L'adage "penser global et agir local" montre bien la relation. Mais nous sommes d'accord que la prise de conscience est un processus qui doit s'accélérer au global et au local.

De admin | le 26 janvier 2023 à 10h22

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Cartesinteractives