Boite à outils

Un week-end chargé sous le signe des éco-jardins

11.10.2017 | Eco-jardin

 

Les éco-jardiniers se sont mobilisés tout le week-end, au gré de différents évènements. Suivons Nicolas Selva, comme fil conducteur de ces trois jours marathon !

 

Tout a commencé vendredi, où Nicolas, accompagné de sa sœur, a retrouvé Agnès Fleury à l'occasion de la manifestation santé-bien-être organisée par Couleurs de vie, croisant alimentation durable et jardinage au naturel. S'ils étaient avant tout présents au titre respectivement de "Nos jardins de campagne" et de "Hainaut Naturellement", ils en ont profité pour sensibiliser au jardin au naturel et promouvoir le réseau des éco-jardins. Une douzaine de personnes a ainsi manifesté l'envie d'être tenue informée des actualités du réseau et pour certains de devenir éco-jardiniers. Nicolas témoigne : "Ce fut une journée riche en échanges, notamment autour des semences paysannes Semailles que Nos jardins de campagne distribue. Je retiens la visite d'un jardinier italien qui, parti de son pays natal avec une variété de salade, l'a cultivé durant plusieurs années en la multipliant tout naturellement... Un jour, il a perdu le fil et n'a depuis plus de quoi en semer. Nous espérons grâce à Semailles lui permettre de retrouver cette variété."

 

Nicolas a ensuite profité de son samedi pour donner une conférence organisée par le réseau des médiathèques du Syndicat intercommunal de la Vallée de la Scarpe. Devant une quarantaine de personnes, il a donné ses clés pour "un jardin écologique en 5 étapes".

  • Etape 1 : la plus importante, trop souvent oubliée, l'observation qui revient à ne rien faire et ouvrir les yeux,
  • Etape 2 : l'expérimentation pour tester son jardin, trouver où est l'ombre, le soleil pour le petit déjeuner, quel sol pour un potager,
  • Etape 3 : l'imagination, en ne se mettant pas de limite, et en tenant compte des deux premières étapes pour dessiner un jardin cohérent avec le site. C'est le moment d'y inclure les éléments de base d'un éco-jardin : haie, arbre, verger, potager, mare, prairie, plantes indigènes...
  • Etape 4 : la réalisation, le moment de retrousser ses manches, pourquoi pas avec des amis et la famille, en toute convivialité,
  • Etape 5 : dès le début de la vie du jardin, la gestion, qu'il ne faut pas oublier, pour que le jardin vive et évolue au gré des saisons.

L'idée de Nicolas, qui a passé "une super matinée" et qui ne demande qu'à recommencer, est de donner des clés de méthode favorisant la créativité et l'adaptation à son jardin, forcément différent de celui du voisin. Il a invité à prendre du recul et à s'intégrer dans son environnement et en a profité pour inviter à rejoindre le réseau des éco-jardins, pour partager les trucs et astuces pour mettre tout cela en œuvre. "Tout le monde est parti avec l'envie de suivre ses conseils et de réaliser si cela s'y prête prairie fleurie, mare et verger dans son jardin, y installer nichoirs et gites à insectes... Le jardin plaisir, c 'est vraiment ce que j ai retenu de sa conférence", nous explique Delphine Herlaud, qui accueillait les participants au sein de la médiathèque de Sars-et-Rosières.

Et enfin, dimanche, Nos Jardins de campagne organisait un troc aux plantes au sein de l'éco-jardin des Pâturins. En parallèle du troc, dès le matin, le mouvement des colibiris du valenciennois avait installé son matériel de pressage de pomme, qu'il met à disposition de qui en à besoin, ceci afin d'éviter de gaspiller les pommes qui tombent de nos vergers. Beaucoup de monde, beaucoup d'échanges et beaucoup de litres de jus pressés ! Après une auberge espagnole sous le signe de la bonne humeur, une vingtaine de personne est resté l'après-midi à l'occasion d'un chantier "jardinage" : entretien-restauration de la mare de l'éco-jardin, utilisation des déchets récoltés pour pailler les bandes potagères, fauchage des prairies, et plantations de framboisiers issus des jardins des adhérents... que de travail abattu par les bénévoles !

Après tout cela, parions que Nicolas n'a pas m'y trop de temps à s'endormir dimanche soir. Un grand merci à lui et aux éco-jardiniers qui ont profité de ces évènements pour partager leur passion et donner envie de se mettre au jardinage au naturel !

 

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Cartesinteractives