Boite à outils

Charte et TVB, l'exemple du PNR Scarpe-Escaut

Certes, l’expérience émane des parcs naturels régionaux mais elle peut inspirer les parcs nationaux, pays ou autres intercommunalités… La mise en œuvre opérationnelle de la trame verte et bleue (TVB) se définira en effet à l’échelle des territoires. C’est pourquoi la rédaction des chartes des parcs, Agenda 21, schéma de développement, ou autres documents stratégiques de territoire se révèlent être des outils intéressants. Les chartes de PNR par exemple celle du PNR SCarpe-Escaut, permettent d’orienter les documents d’urbanisme et d’engager les communes dans leur élaboration ou révision. Ils incitent, à préciser les modalités de participation des signataires et partenaires, ou encore à proposer des outils de gestion et dispositifs de concertation.

Échelle, enjeux territoriaux et représentation TVB. Mais quelle est l’échelle pertinente de travail ? Didier Olivry, directeur du PNR de Camargue, exprime le besoin d’intervenir « à l’échelle biogéographique du delta du Rhône. ». Une position différente de celle du PNR Scarpe‑Escaut qui, sur une logique transfrontalière, a défini sa charte pour l’ensemble du PN transfrontalier du Hainaut, entre la France et la Belgique. Bien que divergentes, ces approches témoignent toutes deux de la nécessité de rendre compte des enjeux réels du territoire.

Ainsi, en Scarpe‑Escaut, la représentation fréquente de « réservoirs de biodiversité reliés par des corridors écologiques » est bien adaptée à ses milieux fragmentés et à fortes pressions d’urbanisation. En revanche, le caractère bien préservé du territoire camarguais a amené à réfléchir la TVB davantage en termes de continuité territoriale et de qualité des milieux naturels. Objectifs traduis dans la charte par une mesure intitulée « Conserver les espaces naturels remarquables et leurs interconnexions » traitant la contribution fonctionnelle de la nature ordinaire.

 

Gouvernance. Cécile Birard, agent au PNR des Volcans d’Auvergne, souligne elle que la révision de la charte représente une opportunité de construire, avec l’ensemble des acteurs, une approche TVB appropriée aux réalités locales. « Nous avons pu faire comprendre que la trame écologique, sur notre territoire peu fragmenté, se réfléchit dans une logique de matrice paysagère dont il convient de préserver la qualité. L’identification de la presque totalité de notre parc comme réservoir de biodiversité à l’échelle du massif central a appuyé cette logique». Un point de vue partagé par Didier Olivry : « Restaurer les fonctionnalités et développer les continuités c’est aussi accepter une plus grande naturalité. Cette nouvelle posture a nécessité de nombreuses rencontres avec les habitants, les professionnels et les élus ».

 

Transversalité. Politique transversale par nature, la TVB est l’occasion de mettre en synergie biodiversité et agriculture, urbanisme, aménagement du territoire, gestion forestière, politique de l’eau, tourisme… bref, l’ensemble des politiques sectorielles impactant la biodiversité. Pour Didier Olivry, « l’objectif premier en Camargue est de restaurer et de développer les fonctionnalités aussi bien sur les plans hydrauliques, socio-économiques, que biologiques. La TVB est alors apparue comme une thématique de réflexion majeure pour éviter le cloisonnement et le risque de spécialisation des espaces ». En Scarpe-Escaut, la charte a permis d’aborder conjointement TVB et enjeux spécifiques telles que l’urbanisation, via la prise en compte des continuités écologiques dès l’amont des projets d’infrastructures de transport, ou l’activité agricole, via le développement d’une agriculture intégrant les exigences de fonctionnement de la trame écologique.

 

Entre le régional et le local. On retiendra également que l’efficacité des chartes repose sur leur position stratégique entre les échelons régional et local : elles prennent en compte les schémas régionaux de cohérence écologique et les documents d’urbanisme doivent leur être compatibles. La réflexion menée en Camargue a ainsi été reprise dans le SCoT du Pays d’Arles. Pour le PNR Scarpe-Escaut, explique Gérald Duhayon, « le document fondateur prévoit une interprétation de la fonctionnalité réelle ou potentielle des corridors écologiques » et « le porter à connaissance qui accompagne la révision de la charte peut être un élément déclencheur de l’action communale en faveur de la trame ».

 

L’expérience en témoigne, les documents fondateurs des territoires ont un intérêt pour la mise en œuvre de la TVB qui, elle-même, constitue une possible plus-value pour la cohérence du projet stratégique.

Interactive maps

Le saviez-vous?

Un guide méthodologique : « Comment intégrer la Trame verte et bleue dans les chartes de Parcs naturels régionaux ? »

Cette question a animé le réseau des PNR pendant près de huit mois. Les réflexions qui en sont issues sont présentées dans un guide méthodologique où quatre questions sont traitées :

-          Quelle place de la TVB dans le projet stratégique de la charte ?

-          Comment assurer la déclinaison de la TVB dans les documents d’urbanisme ?

-          Comment cartographier la TVB dans le plan du Parc ?

-          Comment s’assurer de la mise en œuvre opérationnelle du projet TVB de la charte ?

Vous pouvez le télécharger via l’adresse : …