Boite à outils

Cinquième et dernière étape du programme de formation des écogardes juniors

Dernière intervention des écogardes du Parc naturel régional Scarpe-Escaut avec les élèves du cycle CM1/CM2 de l'école Michel Fugain de Vred. Au programme : examen en classe et épreuve sur le terrain, il faudra faire un sans-faute pour obtenir le diplôme d'écogarde junior...

Le 18 juin 2013, dans le cadre du programme de formation des écogardes juniors, les écogardes se rendus une dernière fois sur la commune de Vred pour achever la formation des jeunes. Cette cinquième et dernière étape est l’aboutissement d’un projet expérimental mis en œuvre pour la première fois en Scarpe-Escaut, et peut-être en France, et qui a pour vocation de responsabiliser le jeune public sur le thème de l’environnement. Beaucoup de notions ont été abordées pendant ces différentes interventions : le PNR Scarpe-Escaut, les missions des écogardes, le saule têtard, la reconnaissance des arbres et des oiseaux, les insectes, les amphibiens, la construction de nichoirs et de gîtes à insectes, l’animation, etc., autant de savoir et savoir-faire que les écogardes juniors doivent intégrer.

Cette dernière journée avait donc pour objectif de tester et évaluer les élèves par le biais de plusieurs outils. Tout d’abord, ils ont passé une épreuve écrite en classe, sous forme de questions à choix multiples, dont les thèmes étaient ceux qu’ils avaient vus en classe avec les écogardes comme par exemple : « Qui habite dans le saule têtard ? » ou encore « Que désigne le terme Biodiversité ? ». La matinée s’est terminée par une correction collégiale puis un briefing sur le déroulement de l’après-midi. Après le repas, les futures écogardes juniors ont rejoint leurs formateurs sur le site de l’étang communal de Vred. Une épreuve à la fois pratique et ludique les attendait : un jeu de piste coopératif autour de l’étang, à la recherche des sésames. Le site était divisé en cinq secteurs, chacun représentant un thème différent : les écogardes, le Parc naturel régional, les arbres, les oiseaux, la biodiversité. Sur chaque secteur, les élèves devaient répondre à une problématique. Cette réponse, après validation par un écogarde, donnait accès à une énigme qui leur permettait de trouver un sésame représentant une pièce d’un puzzle. Les élèves avaient à leur disposition un carnet dans lequel étaient inscrites toutes les consignes par secteur comme par exemple, dans le secteur du PNR : « Vous connaissez le logo du Parc naturel régional Scarpe-Escaut. Trouvez sur le secteur au moins deux éléments présents sur le logo, localisez-les sur la carte ». Les énigmes étaient indiquées par l’écogarde qui accompagnait chaque groupe, par exemple : « Il était une fois un triangle, Avec un Erable à chaque angle, Un frêne trône en son milieu, Ses racines vous montrent le lieu » et les élèves devaient découvrir un nichoir dans lequel ils pouvaient piocher un sésame.

 De retour en classe, les futures écogardes juniors ont mis en commun les sésames. Chaque sésame représentait une pièce d’un puzzle qui une fois reconstitué, formait le logo des écogardes juniors. Ceci fait, Loïc Lemoine, responsable du dispositif des écogardes en Scarpe-Escaut, a remis un diplôme personnalisé à chaque élève ainsi qu’une récompense : un « kit nature » composé d’un t-shirt sur lequel figurent le logo du PNR et la mention « ECOGARDE JUNIOR », un sac bandoulière, un étui avec trois crayons, un carnet de notes, une lampe torche, une boite à insectes avec loupe intégrée et un sachet de graines de prairie fleurie. La journée s’est terminée par une photo de groupe et un petit mot sur la responsabilité et les devoirs des écogardes juniors.

 Ce programme expérimental s’achève pour cette année scolaire 2012-2013. Les écogardes sont très fiers d’avoir mené se projet jusqu’au bout et il semblerait que ce soit également le cas pour les élèves du cycle CM1/CM2, aujourd’hui écogardes juniors. Cependant, un bilan sera réalisé avec l’ensemble du dispositif des écogardes, monsieur Joël Carin, Directeur de l’école Michel Fugain de Vred et Yann Dulondel, responsable de l’équipe technique « Ressources et Milieux Naturels » du PNR, afin de dresser les points positifs et négatifs de cette expérimentation et pourquoi pas de la reconduire avec une autre école, sur une autre commune du territoire du Parc naturel régional Scarpe-Escaut. Rappelons que ce pilote s’inscrit dans le cadre du programme européen WECAN financé par l’union européenne, et plus spécifiquement, du volet d’actions n°4 qui a pour objectif de sensibiliser les communautés locales à la protection de l’environnement par le biais de l’animation et de la formation.

Interactive maps