Boite à outils

Comment éviter les risques de pollutions diffuses d’origine agricole vers les eaux souterraines ?

La diffusion de produits phytosanitaires et de nitrates utilisés en agriculture varie en fonction du type de sol et des pratiques.

C’est ce que des ingénieurs agronomes du bureau d’études Géonord sont venus montrer à une dizaine d’agriculteurs lors d’une rencontre de terrain organisée en partenariat avec le Parc naturel régional Scarpe-Escaut. Objectif des participants : adapter leurs pratiques, selon les parcelles, pour préserver la ressource en eau. En réalisant trois sondages (avec une tarière), les ingénieurs ont mis en évidence trois types de sol plus ou moins saturés d’eau (hydromorphie, perméabilité irrégulière, sol drainé). Ils ont pu rappeler que le taux de matière organique et la présence de vie microbienne favorisent la dégradation des substances chimiques et limitent ainsi leur transfert vers la nappe phréatique. Aussi, pour obtenir ces conditions, il est opportun de privilégier les amendements organiques (compost, fumier…), de développer l’usage des engrais verts et de couverts végétaux, d’allonger et de diversifier les rotations, d’insérer des légumineuses, d’associer les cultures, de pailler et de mulcher. Il est également conseillé de repenser le travail du sol en allant du labour occasionnel au semis direct sous couvert.
Cette rencontre était organisée dans le cadre de l’Opération de Reconquête de la QUalité de l’Eau (ORQUE).


Pour en savoir plus sur les actions proposées par le Parc pour donner des clefs aux agriculteurs sur la mise en place de leviers agronomiques, vous pouvez consulter le programme d’actions 2020 pour l’autonomie fourragère.


Informations et Contact :
Anaé DEGACHE - Animatrice de l’ « Opération de Reconquête de la Qualité des Eaux » Scarpe aval sud (remplaçante de Stéphanie GONDRY).

03.27.19.19.70 - a.degache@pnr-scarpe-escaut.fr – orque@pnr-scarpe-escaut.fr

Interactive maps