Boite à outils

Journées d'Echanges Techniques des Gardes

Comme tous les ans depuis la création de Gardes Nature de France, Les écogardes du Parc naturel régional Scarpe-Escaut ont participé aux Journées d’Échanges Techniques des Gardes.

Du 20 au 22 octobre 2017, les membres de l’Association des Gardes des Espaces Naturels Protégés de France – Gardes Nature de France se sont réunis dans la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche pour participer aux Journées d’Echanges Techniques des Gardes. Les écogardes du Parc naturel régional Scarpe-Escaut étaient présents.

C’est donc presque une trentaine de Gardes provenant de toute la France et de toutes structures : Parcs Nationaux, Parcs naturels régionaux, Réserves Naturelles de France, Conservatoires du Littoral, Espaces Naturels Sensible, etc., qui se sont retrouvés pour échanger pendant deux jours. Cet évènement a commencé dès le vendredi soir avec le repas des Gardes lors duquel les anciens prennent des nouvelles et les nouveaux font connaissance. C’est aussi l’occasion pour le Président de dire un petit mot et de présenter les activités des deux jours suivants.

Samedi 21 octobre, Charles Bascle, Garde de la RNN aujourd’hui à la retraite, a guidé le groupe sur une randonnée au départ du village classé d’Aiguèze puis au travers de la Réserve Naturelle. Ce fut l’occasion de discuter de différentes problématiques rencontrées dont la plus importante, celle de la fréquentation. Ainsi, il faut canaliser les visiteurs, les informer de la législation et dans la mesure du possible, leur proposer des animations/activités. Les Gorges sont très prisées pendant la période estivale notamment pour la fameuse descente de l’Ardèche en canoë. Il faut donc être vigilent quant aux comportements des touristes dans leurs pratiques (camping sauvage, déchets, pratiques dangereuses, feux de camps, etc.).

De retour au quartier général de ces journées, à savoir le Camping « Les Cigales » situé à Aiguèze, les Gardes ont été accueillis par Charlotte Meunier, Directrice adjointe du Syndicat Mixte de Gestion des Gorges de l’Ardèche et Vice-présidente de Réserves Naturelles de France. Après une présentation claire et instructive de la Réserve grâce à un diaporama, un temps d’échanges a eu lieu portant principalement sur un futur partenariat concret entre RNF et GNF. La journée de travail s’est achevée par l’Assemblée Générale de l’Association au cours de laquelle un ordre du jour classique était proposé : le bilan moral du Président, le bilan financier du Trésorier, un retour sur le Congrès Européen des Gardes qui s’est déroulé en République Tchèque au mois de mai et les questions diverses. Enfin, le traditionnel et convivial « Potlatch » a conclu ce samedi ce qui a permis aux Gardes de continuer leurs échanges dans la bonne humeur.

Dimanche 22 octobre, les Gardes se sont rendus à la Maison de la Réserve par la route de l’Ardèche tout au long de laquelle ils se sont arrêtés, à différents endroits stratégiques (balcons, belvédères), pour apprécier le panorama des Gorges et les explications de Charles sur diverses thématiques, notamment géologiques et archéologiques. Après une visite rapide de la Maison de la Réserve, les Gardes ont pu bénéficier d’une visite guidée de la Grotte de La Madeleine, située au cœur des Gorges et découverte à la fin du 19ème siècle par un berger, plus précisément par sa chèvre qui s’était égarée. Cette grotte fait partie des merveilles qui peuvent être visitées au sein de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche. Après un court pique-nique, les Gardes sont retournés dans leurs territoires respectifs.

Pour cette 7ème année d’existence, Gardes Nature de France a montré qu’elle prend de plus en plus d’importance dans le paysage professionnel des Gardes français. En effet, le nombre de Gardes participant aux journées d’échanges techniques ne cesse d’augmenter ce qui atteste de leur intérêt pour partager leurs expériences professionnelles. L’année prochaine, plusieurs Gardes ont demandé à ce que ces journées se déroulent dans le Nord de la France, un évènement que les Ecogardes du Parc naturel régional Scarpe-Escaut auront à cœur d’organiser.

Interactive maps