Boite à outils

La chronique de Gourmandise – épisode 4 : Asperges, escargots, andouille et jacuzzi !

C’est officiel, le printemps est de retour et ça me donne plein d’idées ! Tout d’abord, entre deux jonquilles, j’ai prévu d’organiser une chasse aux œufs pour les enfants. Et fin avril, je compte bien profiter des portes ouvertes Tous en bottes, organisées dans les fermes du CIVAM avec l’arrivée de beaux jours !

Pour les vacances de Pâques, je reçois ma belle-famille. C’est en soi tout un programme, à commencer par loger tout le monde ! Comme ils sont huit, ni une ni deux, j’ai réservé pour eux Les Séminades, un gîte au cœur de la Pévèle. Ca devrait leur plaire : entre les canards et les oies au jardin pour les enfants et le jacuzzi sur la terrasse pour les adultes, le séjour promet d’être pétillant !

Pas loin de là, j’ai repéré le circuit des chapelles de Coutiches qu’on pourra faire à pied ou à vélo en passant juste à côté de la ferme des ROUZE, qui ouvrira bientôt sa boutique de produits laitiers.

En allant voir le gîte, je suis passée par Flines-Lez-Râches où j’en ai profité pour faire mes emplettes. J’ai fait le plein de légumes bio à la boutique Saveurs maraîchères de François-Henri LECAS. Il propose une endive Marquée Parc, et chez lui, on a l’embarras du choix pour les légumes. Le plus : les recettes à disposition dans la boutique qui donnent de l’inspiration pour cuisiner les légumes qu’on connaît moins. Moi qui suis à la recherche de saveurs qui sortent de l’ordinaire, me voilà séduite !

Pour compléter mes courses, j’ai fait un saut à la boucherie Simon dans le centre de Flines-Lez-Râches. Je les connais parce qu’il y a quelques années, au Jury des Fins Gourmets, ils avaient remporté un saule d’or pour l’andouille de Flines. Je n’hésite pas, mon homme est fan et ça accompagnera bien les légumes.

En rentrant à la maison sur la route nationale, mon fils me montre l’escargot qui trône sur le rond-point à l’entrée de Râches. Rien de tel pour signaler l’élevage d’escargots fermiers de Mickaël COLLINS. L’héliciculture, ça vous dit quelque chose ? Je compte bien en apprendre un rayon sur le sujet en emmenant ma tribu aux portes ouvertes Tous en bottes le week-end des 23 et 24 avril. Là encore, je ne compte pas repartir les mains vides et en profiterai sans doute pour rapporter les escargots beurrés en croquille au saumon fumé pointe de whisky, primés eux aussi au Jury des Fins Gourmets.

Après toutes ces victuailles, on pensera, en se mettant au grand air, à faire un peu de sport. C’est l’occasion avec le salon des Sports de nature organisé à Lille Grand Palais le premier week-end d’avril. Après les bottes, les baskets, la recette est complète !

Au détour de mes périples, voici comme chaque mois, une recette de saison pour fait revenir les saveurs printanières ! Avec le grand retour de l’asperge que je ne manque pas de trouver sur Raimbeaucourt à la Ferme du Vent de Bise, à la SCEA Val de Scarpe, ou encore à la Ferme du Bray, voici la recette du velouté d’asperge fait maison.

Gourmandise

 

Recette du velouté d’asperges

fotolia_32382779_0.jpg

 

Que faut-il ?

- 500gr d’asperges

- 3 pommes de terre

- 1 jaune d’œuf

- 20cl de crème fraîche

- 1l d’eau

- Des croûtons frits

- Poivre du moulin, sel

 

Comment faire ?

-          Eplucher les asperges avec un couteau économe. Les couper en morceaux en gardant les pointes.

-          Eplucher les pommes de terre en petits dés.

-          Faire bouillir l’eau. Y ajouter les pommes de terre et les morceaux d’asperges, sans les pointes. Saler.

-          Faire mijoter pendant 35 min

-          Lorsque le potage est cuit, le passer au mixeur pour obtenir un potage velouté.

-          Ajouter les pointes d’asperges et laisser cuire 10 min.

-          Battre le jaune d’œuf avec la crème fraîche. Saler légèrement et poivrer au moulin.

-          Verser ce mélange dans le velouté. Chauffer un peu sans faire bouillir.

-          Servir avec des croûtons frits.

 

Régalez-vous !

Interactive maps

Le saviez-vous?

Les CIVAM, ou Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu Rural, sont nés d’ mouvement initié par l’Association Nationale des Maîtres et Maîtresses Agricoles (ANMA) et la  Ligue Française de l’Enseignement (LFE), dans les années 1950.

Après guerre, en pleine période de mutation de l’agriculture française, la volonté de ces structures était de mettre en commun leurs connaissances et compétences au service du monde rural, pour contribuer à la diffusion et à la vulgarisation du progrès agricole et des avancées agronomiques.

Sorties

  • Marché des producteurs locaux transfrontaliers - Condé-sur-l'Escaut