Boite à outils

Les objectifs à poursuivre sur deux sites Natura 2000 validés collectivement en novembre 2020

Les nouveaux documents d’objectifs des sites 506 et 507 ont été validés en novembre.

Ces documents de planification officiels rédigés en partenariat avec l’ensemble des structures agissant sur le territoire (Fédération de chasse, pêche, chambre d’agriculture, associations naturalistes…) listent les enjeux des sites et les actions possibles en faveur de la biodiversité. Ils se basent sur d’importants suivis scientifiques, menés entre autres par le Conservatoire botanique national de Bailleul, la Coordination mammalogique du Nord de la France, le Groupement ornithologique et naturaliste du Nord Pas de Calais et l’équipe du Parc.

Globalement, on retrouve les végétations inventoriées il y a presque vingt ans. Pour certaines, comme les mégaphorbiaies (hautes herbes se développant généralement en bordure de cours d’eau, de fossés, de plans d’eau), la situation est plutôt rassurante. Pour d’autres, comme les landes sèches, la situation est plus préoccupante. Enfin, deux autres types de végétation considérés comme rares à l’échelle européenne ont pu être observés. Quant à la faune, les naturalistes ont pu noter la présence d’espèces supplémentaires non répertoriées en 2005. Sur un des sites par exemple, ils y ont observé la Leucorrhine à gros thorax (une libellule), le Vertigo de Desmoulins (un escargot) et le Triton crêté (un amphibien), déjà présents, mais aussi 2 espèces de poissons (la Loche de rivière et la Bouvière), 1 de libellule (l’Agrion de Mercure), et 3 de chauves-souris (le Murin à oreilles échancrées, le Grand Murin et le Murin de Bechstein).

Ces données sont jugées encourageantes et montrent l’intérêt de poursuivre la démarche d’accompagnement du Parc pour développer des contrats avec des propriétaires privés et limiter l’impact de nos modes de vie sur la biodiversité. Plusieurs suivis scientifiques sont d’ores et déjà programmés en 2021, concernant notamment les amphibiens, les chauves-souris, les odonates (libellules et demoiselles).

 

Site 506 “Bois de Flines-lez-Râches et système alluvial du courant des Vanneaux”

En Scarpe-Escaut, ce site concerne 3 communes classées Parc naturel régional : Flines-Lez-Raches, Râches et Raimbeaucourt et 2 communes hors Parc : Faumont et Roost-Warendin.

Site 507 : “Forêts de Raismes - Saint Amand – Wallers et Marchiennes et plaine alluviale de la Scarpe”

En Scarpe-Escaut, ce site concerne les communes classées Parc naturel régional : Beuvry-la-Forêt, Bousignies, Château-l’Abbaye, Fenain, Hasnon, Marchiennes, Millonfosse, Nivelle, Odomez, Raismes, Rieulay, Saint-Amand-les-Eaux, Thun-Saint-Amand, Vred, Wallers, Warlaing, Wandignies-Hamage. Et une commune hors Parc : Tilloy-lez-Marchiennes.

What do you want to do ?
New mailCopy
Interactive maps

Le saviez-vous?

What do you want to do ?
New mailCopy