Boite à outils

Les plans de déplacement entreprise vu par deux entreprises valenciennoises

La voiture, ça coûte cher et encore plus avec l’augmentation du prix du pétrole et en plus ça pollue : premier secteur d’émissions de gaz à effet de serre français, c’est aussi une source importante de pollution de l’air dans le Nord. Dans le valenciennois, 65% des déplacements se font en voiture. Pour autant on a tous besoin de se déplacer, alors comment fait-on?

 

La première des solutions est de diminuer ses déplacements en voiture individuelle. Les alternatives sont simples la marche et le vélo pour les déplacements de proximité, et sur les autres trajets que l’on fait régulièrement les transports en commun ou le covoiturage. Mais pas toujours évident d’avoir toutes les solutions correspondantes à ses besoins. Nous avons donc rencontré Mr Beine, patron de L’auberge du bon fermier, et Mme PAROIS, chargé de mission RH d’Ecoburotic qui se sont lancés dans un Plan de Déplacement Entreprise (PDE) pour inciter les salariés de leurs entreprises à utiliser davantage les transports en commun.
Pour Mr Beine, « un PDE se résume à une participation de l’entreprise aux frais de transport ». En effet, grâce au PDE, 5 de ses 19 salariés peuvent ainsi bénéficier d’une réduction de 15% de leur abonnement Transvilles auquel s’ajoute une participation de 50 % de l’entreprise. « Et j’encourage tous mes salariés à prendre les transports en commun ou à rejoindre un parking pour prendre le tramway car il est difficile et cher de se garer dans le centre-ville de Valenciennes ». D’autant que « quand les salariés ne se garent pas ici, cela fait aussi plus de places pour les clients du centre-ville, donc si tout le monde fait cela… ».  Signataire depuis 2008 de son PDE avec Transvilles, le SITURV et la CCI, Mr Beine était parmi les premiers commerçants de Valenciennes à s’inscrire dans cette démarche. Aujourd’hui, 48 commerces de Valenciennes y sont inscrits : d’une boucherie à une grande surface en passant par des boutiques de prêt à porter.
Chez Ecoburotic, une politique de développement durable est ancrée dans l'entreprise : Bilan Carbone, tri et récupération des déchets, charte de la diversité et bien sûr un PDE. Et pour inciter ses salariés à prendre les transports en commun c'est simple, l'entreprise rembourse 75% de l'abonnement. Ce sont presque 20% des 125 salariés du siège à Anzin qui viennent maintenant en transport en commun. Mais ce n'est pas tout, dans le PDE "nous mettons également à disposition des vélos et nous incitons également au covoiturage" ajoutera Mme PAROIS. Et "ce n'est pas une démarche lourde à gérer" pour autant. Les contacts avec Transvilles et le Siturv permettent aussi à Ecoburotic d'être en discussion quant aux dessertes de transports de leur future implantation à Rouvignies.

Des PDE, il en existe dans tous types de structures : écoles, administrations, commerces, entreprises. Alors pourquoi pas chez vous ? Pour cela contactez, le chargé de mission du Siturv ou votre conseiller mobilité de Transvilles, ils vous expliqueront la démarche et ses avantages.

Interactive maps

Le saviez-vous?

Dans le valenciennois ce sont 25 entreprises, zones d'activités et administrations qui sont engagés dans un plan de déplacement entreprise (source Siturv, juin 2012)