Boite à outils

Zoom sur "Les milieux de la directive Habitat"

 

Herbiers à Utriculaire commune (Utricularia vulgaris)

  

L’utriculaire commune est l’une des deux plantes carnivores présentes en plaine de la Scarpe. Vivant immergée dans des eaux de bonne qualité, elle mesure entre 15 et 35 cm de haut et se nourrit de petits insectes et crustacés. L’espèce présente en effet des utricules qui fonctionnent comme de petits pièges à succion.

Utriculaire commune@Phothèque PNRSE

Fermée par un clapet entouré de longs poils sensitifs, l’outre se remplit d’eau brusquement lorsqu’une   proie s’approche. La proie est aspirée puis digérée par sécrétion d’enzymes. L’utriculaire commune marque sa présence par l’apparition d’une tige fleurie de couleur jaune dans le courant des mois de juin à août.

  
Enjeux : Assez rare sur le territoire, l’espèce et son habitat sont très sensibles aux pollutions organiques et de manière plus générale à la dégradation de la qualité des eaux.
 

Boulaies à Sphaignes
  
Présentes dans de petites dépressions tourbeuses isolées (notamment en forêt de Raismes-St Amand-Wallers et dans le bois de Flines) ou dans de plus larges tourbières (à Vred), les Boulaies à Sphaignes forment des entités atypiques qui tranchent avec le paysage environnant. Elles sont constituées d’un peuplement assez dense de bouleaux installé sur un épais tapis de mousses spongieux et élastique surplombé. Du fait de la présence constante de l’eau dans le sol, les bouleaux ont souvent des formes rabougries et dépérissent avant d’atteindre une taille adulte normale.

Photo boulaie à Sphaignes                            Enjeux :

Les Boulaies à sphaignes sont des habitats rares dans le Nord-Pas de Calais et en France. Habitat associé à des sols acides, constamment engorgés et pauvres en éléments nutritifs, l’eutrophisation des eaux et les actions de drainage sont actuellement les principales menaces qui pèsent sur cet habitat.
 
 

 

Interactive maps