Boite à outils

La forêt de Raismes-Saint-Amand-Wallers

Située au cœur du Parc naturel régional Scarpe-Escaut, la forêt domaniale de Raismes – Saint Amand – Wallers, qui couvre 4838 hectares, offre au promeneur la possibilité de découvrir une grande variété de milieux et de sites remarquables.

UN PEU D’HISTOIRE

Cette forêt résulte de la fusion des trois forêts domaniales de Raismes (817 ha), Saint-Amand (3209 ha), Wallers (395 ha) et de l’achat entre 1987 et 1997 de diverses propriétés des Houillères pour 316 hectares.

La forêt de Raismes a été achetée par l’Etat en 1967, à l’occasion de la création du Parc naturel régional (premier Parc naturel régional français).

La forêt de Saint-Amand est désignée sous ce nom depuis 1845. La partie Est provient de l’Ancien Domaine Royal (les cantons de Fresnes-Royal et des Rouges Carrières), le reste est d’origine ecclésiastique et appartenait à diverses congrégations religieuses, en particulier à l’Abbaye de Vicoigne. Excepté le site de l’Allée des Hêtres, elle a été entièrement rasée par l’armée allemande durant la guerre de 1914-1918.

La forêt de Wallers faisait partie, avant la guerre de 1914, du domaine de Wallers qui appartenait alors au Duc Englebert d’Arenberg et au Prince Antoine d’Arenberg, sujets allemands. A la fin de l’occupation allemande en 1918, le domaine fut placé sous séquestre. L’Etat exerça son droit de préemption sur la forêt et celle-ci fût achetée et incorporée au domaine national par acte du 21 décembre 1921.

 

LA FORÊT SE CULTIVE

Les peuplements forestiers de la Forêt Domaniale de Raismes-St-Amand-Wallers ont été marqués par l’empreinte de l’histoire (changement de propriétaire, guerres...). Pratiquement rasée en 1914, la forêt a été reconstituée en futaie par les forestiers. L’essence principale est le Chêne pédonculé qui représente 42 % de la surface puis le Pin sylvestre 26 %, le reste étant composé d’un mélange de bouleaux et de feuillus divers.

 Au fil des années, le forestier sélectionne les essences, favorise leur croissance et maintient leur état sanitaire par des éclaircies. Il aide au renouvellement des peuplements en réalisant des coupes de régénération, en dégageant les semis naturels et, à défaut, en complétant par des plantations.

Cette forêt est déséquilibrée par les dommages de la 1ère guerre mondiale : tous les peuplements ont le même âge. Pour équilibrer les classes d’âge, une partie des peuplements est déjà en renouvellement pour obtenir des peuplements jeunes qui sont l’avenir de la forêt.

De plus, l’office national des forêts requalifie par des plantations les friches industrielles au Sud-Est du massif (site Lagrange-Rousseau). Ces zones ont vocation à s’intégrer dans la forêt domaniale.

Gérer une forêt, c’est également veiller au respect des équilibres naturels. Ainsi, la chasse permet de réguler les populations de gibiers (chevreuil, sanglier, lapin ...) qui pourraient mettre en péril le renouvellement des arbres de la forêt.

De même, des plantes rares ou des habitats remarquables sont préservés dans des Réserves Biologiques Domaniales pour l’essentiel interdites au public (drosera, lycopode, genêts anglais)

 

UNE FORET RICHE

La totalité de la forêt domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers est inscrite au réseau (de sites) européen Natura 2000.

Cette forêt abrite en effet une riche biodiversité. On y trouvera par exemple des vieilles chênaies acides, des boisements humides à aulnes et à frênes, ou localement de petites zones de landes tourbeuses. Ces dernières, très rares dans le Nord-Pas de Calais, abritent des espèces de plantes et de fleurs protégées comme la Bruyère à quatre angles, le Genêt d’Angleterre, le Lycopode à massue, ainsi qu’une plante carnivore, la rossolis à feuilles rondes.

Le classement de la forêt en  Zone de protection spéciale Natura 2000 (ZPS) vise à assurer la préservation d’oiseaux rares comme le Pic noir, l’Engoulevent ou la Bondrée apivore

Interactive maps

Vidéo

La forêt vue du ciel Vidéothèque