Boite à outils

Inoffensives et utiles, les chauves-souris sont menacées de disparition

Plus de 1400 espèces de chauves-souris sont recensées dans le monde, dont 34 en France et 23 en Hauts-de-France. 15 espèces sont présentes en Scarpe-Escaut !

Inoffensives pour l’homme, les chauves-souris s’installent dans presque tous les types de milieux, aussi bien dans des espaces naturels (milieux souterrains et rocheux ou encore derrière les écorces des arbres), que dans des bâtiments (des caves aux charpentes, en passant par les ponts et les ouvrages militaires comme les blockhaus et les forts). 

Les chauves-souris appartiennent à l’ordre des chiroptères (« chiro » main et « ptère » aile) : leurs ailes sont en réalité des mains modifiées, dont les doigts - hormis le pouce - sous-tendent une fine membrane de peau, souple et élastique. Cette caractéristique en fait les seuls mammifères capables d’un vol actif
Des animaux nocturnes très doués
Les chauves-souris sont des animaux nocturnes. Ce mode de vie leur est en partie permis par l’écholocation, un système comparable au sonar : chaque ultrason émis par l’animal se propage dans l’air, rebondit sur des obstacles (proies, arbres, etc.) pour lui revenir. La chauve-souris identifie ainsi, en une fraction de seconde, l’objet, sa forme et sa position !
Véritables insecticides naturels
En Europe, les chiroptères sont tous insectivores. Ils se comportent comme d’excellents insecticides naturels. Une nuit suffit à une chauve-souris pour consommer près de la moitié de son poids en insectes, des moustiques aux papillons de nuit en passant par les coléoptères, criquets et sauterelles ! Par exemple, la Pipistrelle commune mange à elle seule jusqu’à 3 000 moustiques par nuit !
Menacées par l’homme
Nos modes de vie fragilisent les populations de chauves-souris partout dans le monde : l’usage de produits chimiques (pesticides, traitements des charpentes …) les intoxiquent et tuent leurs proies, la destruction ou la transformation des bâtiments et des milieux de vie (boisements, cours d’eau, haies, prairies et mares, arbres à cavité, éoliennes) perturbent leur cycle de vie, la pollution lumineuse perturbe leurs déplacements … Des menaces auxquelles s’ajoutent la mortalité directe liée à la circulation automobile et à la prédation par le chat domestique.
Un cycle de vie directement lié aux saisons
Le cycle de vie des chauves-souris : 4 phases indispensables
Le cycle de vie des chauves-souris : 4 phases indispensables

ZOOM sur les chauves-souris de Scarpe-Escaut

Sur les 23 espèces régionales de chauves-souris, au moins 15 sont présentes sur le territoire du PNR Scarpe, parmi lesquelles, certaines sont remarquables ….
GRAND MURIN (Myotis myotis)
Le Grand murin évolue au sein d’un éventail d’habitats, allant des milieux ouverts aux milieux plus boisés. Il chasse au sol, préférentiellement dans de vieilles forêts feuillues où la végétation du sous-étage est peu développée.
 
Les menaces qui pèsent sur l'espèce sont la destruction des gîtes, l’utilisation de pesticides, l’intensification des pratiques agricoles et forestières sont les principales menaces qui pèsent sur le Grand Murin.

Grand Murin
MURIN DE BECHSTEIN (Myotis bechsteinii)
Murin de Bechstein

Cette espèce forestière et arboricole préfère les forêts de vieux arbres feuillus dans lesquels il chasse au sein du feuillage. Le Murin de Bechstein a besoin de nombreuses cavités arboricoles sur son territoire de chasse pour s’y reposer et y mettre bas.

Les menaces qui pèsent sur l'espèce sont l’intensification des pratiques sylvicoles, la disparition des haies, des vergers de hautes tiges et des végétations de bords de cours d’eau, la conversion des prairies en cultures, etc.

MURIN A OREILLES ECHANCREES (Myotis emarginatus)

Cette chauve-souris fréquente les massifs forestiers feuillus entrecoupés de zones humides. Elle peut également être présente dans des milieux bocagers, près des vergers et dans les milieux périurbains avec des jardins.
Dans notre région, la présence de l’espèce est liée aux habitats d’origine humaine (combles de bâtiments) pour l’installation des colonies de reproduction.

Les menaces qui pèsent sur l'espèce sont la fermeture ou le dérangement des sites de reproduction ou d'hibernation, les traitements de charpentes avec des produits chimiques, la disparition d’éléments structurants du paysage et la raréfaction des territoires de chasse causée par le développement de la monoculture.

Murin à oreilles échancrées

Côté pratique...

Comment les aider ?
■ Laissez libre accès à vos combles et grenier, évitez d’utiliser des herbicides et insecticides, créez un environnement favorable (plantation de haies d’essences locales diversifiées, création de mares), conservez vos vieux arbres, entretenez vos charpentes à l’aide de produits non toxiques (comme le sel de Bore), etc.
■ En région, de nombreuses structures spécialisées mènent diverses actions en faveur des chauves-souris : mise en place d’inventaires et de suivis d’espèces en été comme en hiver pour mieux les connaitre, aménagement de gîtes d’hibernation ou de sites de mise-bas.

Que dit la loi ?
Toutes les chauves-souris de France sont protégées par la loi du 10 juillet 1976. Il est strictement interdit de leur porter atteinte, sous peine d’amendes. Seuls quelques spécialistes par région, nommés par l’Etat, sont habilités à capturer et manipuler les chauves-souris.

Faites-nous part de vos observations
La Coordination Mammalogique du Nord de la France (CMNF) a mis en place le répondeur "S.O.S. Chauves-souris Nord-Pas de Calais". Laissez-y vos coordonnées et votre localisation afin qu’un spécialiste réponde à vos interrogations.
tél. : 06.58.18.24.34
mail : chauves.souris.5962@free.fr
Vous pouvez également contacter le Parc naturel régional au 03 27 19 19 70
Coordination Mammalogique du Nord de la France
Les chauves-souris aussi ont leur fête !
Nuit Internationale de la Chauve-Souris

Chaque année depuis 20 ans, la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) organise durant l’été la Nuit Internationale de la chauve-souris, afin de faire découvrir à un large public la biologie, le mode de vie, les menaces mais aussi les actions de protection pour préserver les chiroptères. Partout en France, des spécialistes vous proposent des conférences, des sorties nocturnes, des expositions, des projections de films, des ateliers... gratuits et ouverts à tous !
Plus d’informations sur le site https://www.nuitdelachauvesouris.com/

En raison des règles sanitaires liées au COVID-19, et au nombre limité de places, afin de satisfaire tous les curieux, nous mettons à disposition cette vidéo sur la recherche de la Barbastelle, espèce bien sympathique des milieux boisés, par des chiroptérologues belges passionnés.

« Depuis plus de 20 ans, la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM) organise, chaque année, la Nuit Internationale de la chauve-souris, afin de faire découvrir à un large public la biologie, le mode de vie, les menaces mais aussi les actions de protection mises en place pour préserver les Chiroptères.

Cette vidéo est accessible du 28 août  2020, 19h30 au lundi 31 août 2020, 19h30.

Nous remercions PLECOTUS, le groupe d’étude des chiroptères de l’association belge NATAGORA, de la mettre à notre disposition exceptionnellement, à l’occasion  de cet événement.

Vous souhaitant un bon visionnage

 Liens partenaires :

https://www.nuitdelachauvesouris.com/

https://www.sfepm.org/

https://plecotus.natagora.be/

www.natagora.be

barbastelle_0.jpg


Barbastelle

13'14

vie_de_grand_...1_0_0.jpg

Une  vie de Grand Rhinolophe

48'25

Informations et Contact : Valériane Leman / 03 27 19 19 70

Interactive maps

Vidéo

Installation de gîtes à chauves-souris par l'équipe du Parc et l'ONF Vidéothèque

Le saviez-vous?