Boite à outils

Une mare du côté de chez vous !

Le Nord de la France est un lieu exceptionnellement riche en milieux aquatiques en tous genres. Aujourd’hui menacés, ceux-ci méritent une attention toute particulière. En Nord-Pas de Calais, 90% des mares ont disparu au cours du dernier siècle à cause d’une urbanisation débordante et d’une agriculture intensive en plein essor. Leurs rôles étant méconnus de la population, les mares sont souvent sujettes au comblement, au drainage ou à une gestion non-adaptée.

Qu’est-ce qu’une mare ?

 

Les mares sont des dépressions naturelles ou non, de petite dimension, où s’accumulent les pluies et les surplus des nappes souterraines. Selon leur alimentation en eau, elles peuvent s’assécher pendant l’été.

Elles ont des rôles divers et variés. Ce sont des réserves d’eau à moindre coût destinées à l’usage domestique (arrosage) ou agricole (abreuvement du bétail) et en tant que réservoirs, elles limitent les dégâts liés aux crues. Elles constituent aussi des lieux de vie et de reproduction pour bon nombre d’espèces animales et végétales.

Pour répondre à ces rôles, une mare a besoin d’être entretenue. Le mode de gestion d’une mare est particulier, selon sa nature, selon les habitats qu’elle propose et selon les espèces qui y vivent.

C’est pour cela que le Parc naturel régional Scarpe-Escaut propose de partager ses connaissances en apportant des conseils aux habitants soucieux d’optimiser les capacités écologiques de leur mare.

mare forestiere
 eau_m_robart002_1_0.jpg

Apprenons à connaître ces milieux aquatiques pour mieux les préserver

 

Pour cela, le syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional Scarpe-Escaut (PNRSE) organise depuis maintenant 3 ans un inventaire des mares sur les communes de son territoire. Réalisée en partenariat avec le lycée agricole d’Arras,  l’opération répond à des objectifs pédagogiques et permet de révéler la diversité des mares, prairiales ou forestières, permanentes ou temporaires. Par la suite, le syndicat mixte peut, ponctuellement, lancer des démarches de restauration de mares en vue d’améliorer leur potentiel faunistique et floristique.

 

 En améliorant la connaissance des réseaux de mares à l’échelle d’une commune, le PNRSE et les propriétaires privés volontaires peuvent engager des travaux de restauration écologique ou créer de nouvelles mares pour renforcer le maillage du réseau. Cela doit ainsi faciliter les migrations prénuptiales des espèces d’amphibiens (grenouilles, crapauds, …) et la colonisation de végétaux rares et protégés tels que l’hottonie des marais.

 

Agir sur ces milieux

 

Bien choisir ses plantes aquatiques

C’est pour vous aider que le Parc édite chaque année, et ce depuis maintenant 3 ans, un prospectus ‘Plantons le décor – Hors-Série Mare’. Celui-ci donne des conseils succincts pour la création d’une mare et propose une liste de plantes locales que vous pouvez implanter dans votre mare ou sur ses abords.

Ce Hors-série a été créé dans le but d’orienter les habitants du Parc vers une flore plus adaptée aux mares pour éviter que des plantes invasives* ne s’y installent.

 couv_pld_mare_2014_1.jpg
 006540_0.jpg

Coup de pouce !

Vous êtes particulier et vous disposez d’une mare sur votre propriété, sachez que le Parc peut vous conseiller sur la bonne conduite à adopter pour entretenir et stabiliser votre mare d’un point de vue écologique. De même que si vous souhaitez créer une mare, le Parc peut vous donner les conseils suffisants pour mener à bien votre projet.

Vous êtes exploitant agricole, sachez qu’il existe des aides financières via les contractualisations MAET (Mesure Agro-Environnementale Territorialisées). Vous disposerez alors d’une durée de 5 ans pour effectuer les travaux les plus fréquents tels que la pose d’une clôture en périphérie de la mare et l’installation d’une pompe à museaux.

Vous êtes une collectivité et vous avez le projet de restaurer ou de créer une mare, le Parc peut vous aider à réaliser ses travaux à moindre coûts par le biais du Programme de Restauration des Zones humides.

Ces cas particuliers sont soumis à l’avis préalable d’un technicien parc qui se déplacera afin de diagnostiquer votre mare.

La découverte pour tous

Afin de communiquer sur ces milieux sensibles, les acteurs de l’eau (parc naturels régionaux, associations, centre d’animation…) se réunissent chaque année autour de projets communs :

 

  •       Fréquence grenouille : c’est un évènement d’une durée de 3 mois, durant lequel des centaines d’animations sont proposées à travers la France pour sensibiliser le grand public à l’intérêt des mares et de leurs habitants.
  •       La fête des mares : les associations et collectivités dynamisent la région Nord-Pas de Calais en présentant des animations sur les mares et leurs habitants. 

De multiples animations ont lieu tout au long de l’année, n’hésitez pas à vous renseigner !

 

Contact & Informations :

Maison du Parc 

357, rue Notre-Dame-d’Amour

59230 Saint-Amand-Les-Eaux

+33 (0)327 19 19 70

Interactive maps

Vidéo

Le saviez-vous?

Les plantes invasives sont un fléau pour nos milieux naturels. Ce sont des espèces venant d’autres continents qui ne possèdent pas de prédateurs sous nos latitudes et qui détruisent ainsi nos espèces autochtones.

Quelques espèces végétales invasives que l'on retrouve régulièrement : Jussie (Ludwigia peploides), Renouée du Japon (Fallopia japonica), Balsamine de L'Himalaya (Impatiens glandulifera), Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)...