Boite à outils

Au fil de l’eau

La Scarpe, l’Escaut,… une histoire d’eau !

La présence de terres marécageuses a entraîné dès le 7ème siècle, le creusement de fossés de drainage pour préparer des terres à des fins agricoles. Les eaux s'écoulent dans un réseau de canaux artificiels affluents de la Scarpe et de l' Escaut (Décours, Traitoire…).
La juxtaposition des milieux humides est représentée avec des degrés de végétalisation et d'activités biologiques plus ou moins forts.
Cette diversité de milieux constitue des habitats propices au stationnement, voire à la nidification de nombreux oiseaux.
Tourbières, marais, étangs, affaissements miniers, forêts, prairies, tous sont des milieux inféodés à l'eau, accueillant une faune et une flore abondantes. Ils nécessitent des mesures de protection pour préserver leur intérêt biologique souvent fragile :
• réserves biologiques domaniales (la mare à Goriaux…)
• réserves naturelles volontaires (tourbière de Vred, Pré des Nonnettes à Marchiennes…)
• mesures en lien avec le monde agricole pour le maintien des prairies humides Saint-Amand-les-Eaux, ville thermale

 

Interactive maps

Le saviez-vous?

Saint –Amand-Les-Eaux est l'unique station thermale au Nord de Paris. En effet avec les nombreuses sources qui jalonnent le territoire, le thermalisme est une activité très importante. Certaines des sources sont utilisées notamment pour la production de l’eau minérale de Saint-Amand-les-Eaux ou encore pour les soins thermaux, notamment pour les affections des voies respiratoires ou les rhumatismes.